Ville Intelligente, un marché de niche à fort potentiel

Ville Intelligente, un marché de niche à fort potentiel

Le 5 juin à partir de 13h30 à l’Hôtel de Région, l’Institut Confluence réunit entrepreneurs et institutionnels sur le thème « Industriels : ne manquez pas les opportunités de la ville intelligente ! ». Synergies entre les entreprises, terrain d’expérimentation pour les nouvelles technologies et les nouveaux usages du monde urbain, création des business modèles… Les industriels ont leur carte à jouer sur un segment de marché innovant et à très fort potentiel.

Les nouveaux usages liés à la gestion des services urbains dans leur grande globalité présentent des potentiels de développement importants pour les entreprises, avec des opportunités de business à saisir pour les industriels. Gestion des transports, de l’espace public, des fluides (eau, électricité, gaz…), véhicules connectés… Si les systèmes d’information et les services associés restent les principaux secteurs d’activité concernés, l’industrie a sa carte à jouer dans des projets nécessairement collaboratifs. « Des réseaux de capteurs installés dans les villes pour recueillir des informations sont amenés par les installations d’Orange, prend pour exemple Roland Airiau, responsable d’un programme de recherche au sein d’Orange axé sur la société numérique, la ville intelligente et les objets connectés. Orange est gestionnaire du réseau et partenaire utilisateur. Mais nous travaillons avec des industriels pour la conception et la fabrication de ces capteurs. » Et pour faire émerger des projets et proposer à des entreprises de faire connaître leurs innovations en la matière, l’opérateur national à lancé Orange Fab, un programme dédié aux start-up innovante françaises. Proposer son idée, valider une opportunité de marché, obtenir un financement, s’insérer dans un projet pour tester son innovation permettent aux créateurs d’accéder à ce type de marchés positionnés sur les objets connectés. Autre porte d’entrée pour les industriels innovants : les pôles de compétitivité qui mettent en relation les PME, les grands groupes et les centres de recherche. Les outils utilisés par les collectivités sont par essence même hyper innovants et font appel à la transversalité des compétences où l’expérimentation tient une large place.

Enjeux économiques

 

« Les industriels qui se positionnent sur ce marché de la ville intelligente abordent un secteur dont l’importance va aller croissante. La montée en puissance est réelle, ajoute Roland Airiau. Cette appellation et cette notion sont très récentes mais les grandes métropoles ont compris qu’il y avait des enjeux économiques très importants. Toutes les villes se posent la même question : comment mieux servir le citoyen tout en faisant des économies de gestion. » Difficile d’évaluer le marché mais des initiatives sont enclenchés un peu partout dans le monde.
Citons deux exemples en Rhône-Alpes. GreenLys va tester à Lyon et Grenoble un réseau électrique intelligent qui intègre le consommateur, les installations d’énergies renouvelables, les véhicules électriques et les compteurs communicants Linky. L’expérimentation va durer quatre ans et implique 1 000 foyers-testeurs.
Lyon Smart Community est une coopération entre le Grand Lyon et Nedo, une agence de l’environnement japonaise, qui a investit 60 millions d’euros sur le quartier de la Confluence pour expérimenter un bâtiment à énergie positive, Hikari, des véhicules électriques en auto-partage et la rénovation de la cité Perrache. Le tout avec la mise en place d’un système de gestion et de pilotage global des données énergétiques du démonstrateur à l’échelle du quartier.
Autant de projets qui demandent des équipements électrique et électronique, de la mécanique, des matériaux, de l’ingénierie… Les potentiels de croissance sont vastes et c’est en étant précurseur sur un métier de niche que les entreprises industrielles qui ont osé se lancer décrocheront les marchés à forte valeur ajoutée demain.


Vous aimeriez aussi...

Description de l´auteur

Institut Confluences

Réagir

caractères restants

Aucun commentaires.