Etude 2013 : Le positionnement de l’industrie rhônalpine en Europe

Le séminaire de l’Institut pour l’industrie en Rhône-Alpes a pour objet, à partir d’une d’analyse approfondie sur l’industrie rhônalpine, d’inscrire l’action de l’Institut dans un constat et une vision partagée permettant de construire une mobilisation commune de l’ensemble des acteurs autour de l’industrie. Son principe est simple, il s’agit de regrouper les grands acteurs de l’entreprise, des collectivités territoriales, de l’enseignement supérieur et de la recherche pour échanger et réfléchir ensemble sur le futur de l’industrie rhônalpine.

La première édition du 8 novembre 2012, avait permis d’orienter les débats en présence de Louis Gallois sur la compétitivité de l’industrie et sur les spécificités de l’industrie rhônalpine comparées aux autres régions françaises.

Cette seconde édition a permis d’élargir la réflexion en abordant le thème de l’avenir de l’industrie rhônalpine en fonction de son positionnement européen et de la modernisation de l’action publique. Ceci, à partir d’une étude originale et novatrice coproduite par l’INSEE et l’Institut Confluences, et de la présentation par Jean-Jack Queyranne de son rapport sur les interventions économiques en faveur des entreprises dans le cadre de la modernisation de l’action publique « pour des aides simples et efficaces au service de la compétitivité ».

L’étude INSEE, en dévoilant le positionnement singulier de l’industrie en Rhône-Alpes en Europe, souvent loin des grandes régions industrielles allemandes mais bien placée dans les secteurs de la haute technologie et de la recherche, jamais dans le bas de tableau mais dans une bonne moyenne dans tous les secteurs importants, a servi de support au débat entre les grands acteurs économiques, avec la question suivante :

« Faut-il conforter l’ensemble des secteurs dans lesquels Rhône-Alpes se situe dans la bonne moyenne ou faut-il concentrer l’effort sur les secteurs phares de l’industrie rhônalpine ? »

Ce questionnement a eu en écho la présentation par Jean-Jack Queyranne Président de Région, de son rapport sur l’efficacité des aides publiques. Les grands acteurs présents ont échangé à partir de cette thématique, en particulier sur : force et faiblesse du tissu industriel, taille des entreprises, compétitivité, financement et management.

L’approche par les secteurs est trop large et il a été souhaité de la compléter par les entreprises constitutives des secteurs bien positionnés et à potentiel et d’introduire une analyse par les filières. Beaucoup de questions à traiter par l’Institut Confluences, certaines en association avec l’INSEE, notamment l’approche croisée secteurs entreprises. Il a paru souhaitable d’approfondir les facteurs régionaux de la compétitivité et de mieux comprendre la réalité du positionnement des grandes régions industrielles italiennes.

Les choix à venir seront délicats, comme l’a souligné le Président Lacroix, ils seront déterminants pour l’avenir industriel de Rhône-Alpes et la future SRISI de la Région Rhône-Alpes (Stratégie Régionale de l’Innovation Spécialisation Intelligente) devra répondre à ces questions.

Consulter le diaporama de l’étude

Consulter la lettre d’analyse de l’INSEE

Consulter la synthèse des échanges du Séminaire


Vous aimeriez aussi...

Description de l´auteur

Institut Confluences

Réagir

caractères restants

Aucun commentaires.